Vous êtes demandeur d’emploi?
Vous pouvez bénéficier d’aide pour le financement partiel ou total de votre formation funéraire.
N’hésitez-pas à nous contacter à ce sujet au 04.67.45.41.41 ou contact@formation-anf.com

 

Les circuits de financement possibles : 

Pôle Emploi peut attribuer une Aide Individuelle à la Formation (AIF) pour contribuer au financement des frais pédagogiques d’une formation professionnelle, sous certaines conditions. La demande, validée par un conseiller Pôle Emploi, doit être déposée au plus tard quinze jours calendaires avant le début de la formation. Un devis et un plan de formation de notre part devront être remis à votre conseiller afin que ce dernier puisse évaluer le coût et le temps de formation.

Comment accéder à cette aide ?

–> Vous êtes demandeur d’emploi et suivi par Pôle emploi : votre projet de formation doit être cohérent et réaliste. L’objectif étant la reprise d’une activité.

–> Vous vous trouvez dans un dispositif de :

*Convention de Reclassement Personnalisé,

*Contrat de Transition Professionnelle,

*Contrat de Sécurisation Professionnelle.

L’AIF est a demander auprès de son conseiller Pôle Emploi lors d’un entretien avec lui. Le montant de l’aide sera déterminé par ce dernier.

A savoir : 

Une aide aux frais d’hébergement, de déplacement et/ou de restauration peut être attribuée sous certaines conditions. A voir avec votre conseiller.

Si vous ne disposez pas de l’Aide au Retour à l’Emploi, vous pouvez cependant bénéficier d’une Rémunération de Formation Pôle Emploi ( RFPE) sous certaines conditions également.

 

Le Congé Individuel de Formation (CIF) est le droit de s’absenter de son poste de travail, accordé sous certaines conditions, permettant au salarié de suivre l’action de formation de son choix. Cette action peut être effectuée à son initiative et à titre individuel, et indépendamment de son éventuelle participation à des stages inclus dans le plan de formation de l’entreprise qui l’emploie. Le salarié doit soumettre sa demande à l’employeur, selon une procédure déterminée.

Objectifs

La formation suivie dans le cadre du CIF peut permettre :

  • D’accéder à un niveau de qualification supérieure,
  • De changer de profession ou de secteur d’activité,
  • D’enrichir ses connaissances dans le domaine culturel et social, ou se préparer à l’exercice de responsabilités associatives bénévoles,
  • De préparer un examen pour l’obtention d’ un titre ou diplôme à finalité professionnelle enregistré dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles.

La formation n’a pas besoin d’être en rapport avec l’activité du salarié.

Conditions pour bénéficier du CIF

Tout salarié peut demander un CIF. Cependant certaines conditions sont requises :

*Le salarié en CDI doit justifier d’une activité salariée d’au moins 2 ans consécutifs ou non (3 ans s’il est salarié d’une entreprise artisanale de moins de 10 salariés), dont 1 an dans la même entreprise.

*Le salarié en CDD doit justifier d’une activité salariée d’au moins 2 ans, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, sous CDD, au cours de la dernière année.

Attention ! Aucune condition d’ancienneté n’est exigée si le salarié a changé d’emploi à la suite d’un licenciement économique et qu’il n’a pas suivi un stage de formation entre le licenciement et son réemploi.

Démarches

Le salarié doit adresser une demande par écrit à son employeur par lettre recommandée avec accusé de réception au plus tard 120 jours avant le début de la formation si elle dure plus de 6 mois, 60 jours si elle dure moins de 6 mois.

L’employeur a 30 jours pour répondre à la demande. Pour bénéficier de la prise en charge des frais de formation, le salarié doit s’adresser à l’organisme auquel son entreprise cotise pour le CIF.

A savoir

Lors de la formation, le salarié garde son statut de salarié, les congés et primes sont dus en totalité. La rémunération va dépendre du salaire brut perçu par le salarié.

 

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE) permet la mise en place d’une formation de préparation au retour à l’emploi. Cette formation est adaptée au poste de travail, en ciblant les compétences requises pour le poste. Cette POE permet à l’employeur de recruter un salarié solidement formé à l’emploi.

La POE est accessible à tous les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi, indemnisés ou non, et qui sont présélectionnés pour occuper l’emploi disponible.

CARACTÉRISTIQUES

Les Contrats ouvrant droit à la POE :

– CDI
– CDD de 12 mois et plus
– Contrat de Professionnalisation à durée indéterminée
– Contrat de Professionnalisation à durée déterminée de 12 mois et plus
– Contrat d’apprentissage

Durée de la POE :

La POE permet de financer au maximum 400 heures de formation.

Financement

OPCALIA, PÔLE EMPLOI et le FSE peuvent co-financer cette action de formation. La prise en charge concerne exclusivement les frais pédagogiques.

 

L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) permet la mise en place d’une formation de préparation à la prise de poste, l’objectif étant de résorber efficacement l’écart entre les compétences du candidat et les celles requises par le poste.

CARACTÉRISTIQUES 

 Les contrats ouvrant droit à l’AFPR :

– CDD de 6 à 12 mois
– Contrat de professionnalisation à durée déterminée
– Contrat de travail temporaire pour des missions de minimum 6 mois dans les 9 prochains mois

Durée de l’AFPR

L’AFPR permet de financer au maximum 400 heures de formation.

Financement

PÔLE EMPLOI peut financer en intégralité cette action de formation, cependant ce financement est soumis à condition : l’embauche du salarié suite à l’AFPR. La prise en charge concerne exclusivement les frais pédagogiques.

Objectif de la formation

L’Action de Formation Conventionnée représente l’opportunité d’amener les connaissances et compétences de demandeurs d’emploi au niveau demandé par le marché du travail,

  • en termes de savoir faire (savoir faire techniques, permis C, D, FCOS, langues étrangères, etc.) ;
  • en termes de diplômes, notamment pour certaines activités (aide à domicile, travail auprès d’enfants, etc.).

Quand elle est mise en oeuvre collectivement, l’action de formation conventionnée se déroule en centre de formation. Elle résulte d’un besoin d’embauches et de qualifications constaté auprès d’entreprises à potentiel d’emplois. Elle est suivie d’une embauche.

Mise en oeuvre individuellement, l’action de formation conventionnée peut aussi s’inscrire dans un parcours de Validation des Acquis de l’Expérience professionnelle (VAE), dont elle facilite la réussite.

Quelles aides associées

L’action de formation conventionnée par Pôle emploi donne droit

  • à l’Allocation de Recherche d’Emploi en Formation (AREF) pour les demandeurs indemnisés au titre de l’allocation de recherche d’emploi ;
  • à la Rémunération de Formation Pôle Emploi (RFPE) pour les demandeurs d’emploi non indemnisés.

Le Contrat de Professionnalisation s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus, aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité Spécifique (ASS), de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) mais également aux personnes ayant bénéficié d’un contrat unique d’insertion. Son objectif est de leur permettre d’acquérir une qualification professionnelle ou de compléter leur formation initiale par une qualification complémentaire en vue d’accéder à un poste déterminé dans l’entreprise.

Il s’agit d’un contrat de travail en alternance à durée déterminée ou indéterminée avec une action de professionnalisation. Le bénéficiaire est donc un salarié de l’entreprise à part entière et dispose des mêmes droits que ses collègues. L’action de professionnalisation est comprise entre 6 à 12 mois. Elle peut être allongée à 24 mois.Le montant de la rémunération varie en fonction de l’âge du bénéficiaire.Il est de minimum 55% du SMIC et peut aller au maximum entre 85 et 100% du SMIC.

Peuvent conclure des contrats de professionnalisation tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle continue, à l’exception de l’Etat, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à caractère administratif. Lors de l’intégration d’un bénéficiaire du contrat, l’employeur choisit un tuteur parmi les salariés qualifiés. Il a pour rôle de l’accompagner.

LES METIERS DU FUNERAIRE :